Adieu aux CV troués

Adieu aux CV troués

Période de chômage, congé parental, voyages…vous avez une période d’inactivité et vous préférez la gommer ? Ce n’est pas une bonne idée, car il y a toujours quelque chose à retirer de vos périodes d’inactivité. Apprenez à valoriser ces périodes plutôt qu’à les cacher !

1 – Stop avec les trous !

Un recruteur attend une suite chronologique de date et d’expériences sur un CV. Si le candidat omet quelques années, le recruteur va s’interroger. Pourquoi le candidat a oublié des années, s’agit-il d’une omission ? Certainement pas, le recruteur n’est pas dupe ! Il s’agit le plus souvent d’un évènement que le candidat veut masquer. Problème le recruteur va sauter à pied joint dans cette brèche.

Soi il va décider tout bonnement d’écarter ce candidat soit il va chercher à en savoir davantage. Attention, on parle de trous dans le CV quand il manque 1 – 2 ans voir plus sur un CV. S’il s’agit de 2 mois entre 2 emplois il ne s’agit pas d’un trou sur un CV, par contre si le recruteur vous le demande vous pourrez très bien l’expliquer en entretien.

À bien y réfléchir, c’est dommage de passer à côté d’un super job tout simplement parce qu’on a préféré supprimer de son CV son congé parental d’un 1 an.

Il ne faut pas oublier que certaines entreprises confient le traitement des candidatures à un « robot » et que celui-ci n’a pas la notion de « bénéfice du doute ». À l’heure où on parle d’optimisation du CV pour les robots, il n’est pas aisé de duper le logiciel pour arriver dans la pile des CV retenus.

Dans le second cas, le recruteur tel un Sherlock Holmes veut comprendre ce trou. Et plutôt que de vous poser des questions sur vos compétences, votre motivation, le recruteur se verra contraint d’éclaircir avec vous les doutes et se verra obligé de revenir sur cette chronologie manquante. Vous pouvez passer à côté d’une réelle chance de mettre en avant votre talent.

La règle d’or est la transparence !

2- Comment les valoriser

La première cause d’inactivité est bien évidemment le chômage. Je vous rassure les recruteurs n’y prêtent pas une grande attention lorsqu’elle est de courte durée. Dans le cas contraire à vous de valoriser cette période. Durant cette période n’indiquez pas chômage, mais plutôt ce que vous avez fait d’intéressant durant cette période : formation, webinar, apprentissage d’un nouveau langage….

Dans le cas d’un problème personnel, accident ou longue maladie, restez sobre. Pas besoin d’étaler votre vie privée sur votre CV. Indiquer la période d’inactivité sur votre CV et lors de votre entretien ou dans votre lettre de motivation insistez sur votre motivation et votre forme actuelles, le recruteur sera rassuré.

Vous ne devez pas avoir honte de vos décisions ! Si vous avez décidé de vous occuper de vos enfants à temps plein pendant un certain temps vous devez le mentionner sur votre CV. Vous pourrez mettre en avant lors de l’entretien les compétences acquises pendant cette période, car oui s’occuper de ses enfants permet d’acquérir ou de développer des compétences.

Vous êtes partis pendant 1 an en Australie pour apprendre l’anglais et découvrir le pays mentionnez le sur votre CV. Si le recruteur a lui aussi la même expérience, vous pourrez créer une certaine émotion chez lui sans même le savoir.

Toutes expériences peut-être valorisées à vous de savoir la valoriser !

 

Pour retrouver d’autres conseils sur le CV, voici un article consacré à la jauge de compétence

isabelle