La jauge de compétences, bonne ou mauvaise idée pour votre CV ?

La jauge de compétences, bonne ou mauvaise idée pour votre CV ?

La jauge de compétences, bonne ou mauvaise idée pour votre CV ?

À la recherche d’un emploi de développeur, vous êtes confronté(e) au casse-tête de la rédaction de votre CV. Indispensable pour attirer l’œil du recruteur, ce document fait logiquement l’objet de toute votre attention. Mais comment réussir à se démarquer des autres candidats au poste ? La jauge de compétences fait-elle partie des outils à privilégier ?

 

C’est un réel gain de temps pour le recruteur

La jauge de compétences, qu’est-ce que c’est ? Ce sont ces petits curseurs plus ou moins noircis ou colorés qui permettent à votre potentiel futur employeur de visualiser rapidement vos différentes compétences. Une sorte d’auto-évaluation graphique qui remplace ce qui était auparavant décrit avec des mots dans la rubrique « Compétences ». En plus d’être résolument moderne, ce type de mise en forme hyper visuelle représente un véritable gain de temps pour le recruteur qui, en un coup d’œil, peut évaluer votre niveau de compétences sur chaque langage ou logiciel.

Jauger ses compétences est très personnel


Mais sous prétexte de modernité et de simplicité, l’utilisation de jauges ne peut-elle pas s’avérer préjudiciable au candidat lui-même ? Parmi les détracteurs de cette méthode, certains remettent en cause l’efficacité de cette auto-évaluation qu’ils jugent bien trop subjective. Sans un cadre prédéfini et identique pour tous les postulants, ils regrettent ainsi que chaque candidat puisse décider de remplir sa jauge comme il l’entend. Certains pourront ainsi se trouver plus compétents qu’ils ne le sont réellement tandis que d’autres, en revanche, se déprécieront par modestie ou par manque de confiance en leurs capacités.

Difficile de se juger soi-même

Être en mesure d’ évaluer ses propres compétences est – certes – une aptitude que les recruteurs apprécient chez un candidat mais l’auto-évaluation peut aussi être un outil à double tranchant. Pas évident, en effet, d’avoir le recul nécessaire pour estimer soi-même ses propres compétences en lieu et place du recruteur. Pour s’autoévaluer, chaque candidat va se baser sur des références et des normes qui lui sont propres. La note attribuée sera donc logiquement très personnelle, là où une évaluation se doit de respecter des critères objectifs et mesurables.

La jauge de compétences peut être un frein pour votre candidature

Le problème avec les jauges de compétences, c’est qu’elles peuvent pousser le recruteur à jeter votre CV à la poubelle de manière expéditive. Pourquoi ? Tout simplement parce que vous n’aurez pas rempli votre curseur au maximum sur l’une des compétences qui – selon ses critères à lui – est obligatoire. Vous vous êtes attribué(e) une note de 2/5 à la compétence « PrestaShop » ? Un peu dommage si vous postulez pour un emploi de développeur PrestaShop, non ? Plutôt que de le laisser juger par lui-même de votre niveau lors d’un futur entretien, vous lui avez juste donné l’argument nécessaire pour vous éliminer sans même y réfléchir.

La solution : l’explicitation de vos compétences


Si l’on pèse le pour et le contre des jauges de compétences, la balance semble quand même pencher en leur défaveur. Mieux vaut donc associer à chacune de vos expériences le langage, la technologie ou le logiciel que vous avez utilisé à cette occasion. C’est plus tangible ! De plus, i est préférable de laisser le recruteur creuser votre CV par lui-même en vous recevant ou en vous faisant passer un test technique. Ainsi, si le graphisme et la mise en page sont deux dimensions

isabelle