Digital nomade, un véritable mode de vie

Digital nomade, un véritable mode de vie

C’est un terme tendance, mais qu’en est-il en réalité ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce mode de travail ?

Tout d’abord le mot « digital » nous vient de l’anglais qui signifie « numérique » juxtaposer avec le mot nomade qui vous l’aurez compris signifie donc une personne qui travaille dans le domaine du numérique partout dans le monde, il n’a pas de point d’attache.

C’est une pratique que l’on voit de plus en plus. Avec le bouleversement du numérique, aujourd’hui nous pouvons travailler de partout. En effet il suffit d’avoir un ordinateur et une bonne connexion internet. On vous l’accorde travailler depuis une île déserte de Papouasie-Nouvelle-Guinée relève d’un défi, mais en revanche travailler depuis un café à Miami c’est tout à fait de l’ordre du possible.

Mais alors cette vie est-elle faite pour tout le monde ?

Ce mode de vie est possible en grande partie dans les métiers du numérique et de l’informatique. On peut très bien réaliser un site web depuis une paillote au bord de la plage du Costa Rica ou encore s’occuper de la communication digitale pour une société dans un café à Berlin. Aujourd’hui nous vivons une réelle démocratisation des emplois dans le secteur du numérique. De plus en plus de sociétés vont confier la création de leurs sites et la gestion de leur communication à des prestataires externes. Des simples rendez-vous Skype vont remplacer les bonnes vieilles réunions au bureau. Un digital nomade peut donc être comparé à un freelance dans le sens de prestataire externe, mais la ressemblance s’arrête là.

Un digital nomade n’a pas, par définition de lieu fixe. Il peut rester quelques jours ou semaines dans une ville puis changer complètement de lieux et d’environnement. Au bout de quelques jours passés dans la même ville il aura ce besoin irrépressible d’aller vers d’autres horizons. Cela permet donc aux Indiana Jones et Jules vernes des temps modernes de pourvoir faire le tour du monde et partir à l’aventure tout en continuant à travailler et ainsi ne pas perdre leur savoir-faire.

A contrario c’est une vie de solitaire qui vous attend si vous choisissez cette voix. Pas forcément du point de vue personnel, mais plutôt coté professionnel. En effet dans ce mode de vie il n’y aura pas de collègue avec qui discuter autour de la machine à café, vous ne connaîtrez pas non plus la cohésion d’équipe. Enfin vous n’aurez pas le sentiment total d’avoir participer à un projet de A à Z puisqu’une fois le projet terminé il faudra passer à autre chose.

Et les clients dans tout ça ?

Les sociétés qui font appel à des digitales nomades (voir notre article consacré au remote) font en réalité appel à des prestataires externes pour réaliser une tâche définie avec une deadline. Cela leur est bien égal de savoir que vous vous trouvez à Amsterdam ou encore à Pékin, du moment que vous êtes joignable au moins par ordinateur il n’y aura pas de problème.

Avec l’arrivée du télétravail, beaucoup de personnes se lancent en tant que freelance, il n’est donc pas inhabituel pour les sociétés de faire appel à un freelance puis de s’apercevoir que celui-ci est expatrié à Dubaï pour 1 mois. Attention cela dit a bien être organisé. C’est la clé pour être un bon digital nomade. En effet il faut organiser correctement son temps entre voyage et travail sinon attendez-vous à des retours plutôt négatifs de la part de vos clients.

isabelle